Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mai 2012 6 19 /05 /mai /2012 17:37

 

 

Tout d'abord, à l'inverse du cadavre putréfié, l'appellation « noyé frais » s'applique à une victime dont le séjour dans l'eau n'a pas suffisamment entraîné sur le corps des modifications telles, qu'elle reste visuellement identifiable.


Chez le « noyé frais », les signes externes de la noyade fréquemment observables peuvent être nombreux mais pas toujours révélateurs d'une submersion asphyxique. Nous pouvons citer :

 

- La cyanoseLa conséquence de la détresse respiratoire (asphyxie) peut se traduire par un visage violacé / bleuté d'où l'appellation de « noyé bleu » qui théoriquement permet de le distinguer de la noyade syncopale « noyé blanc ». Cette cyanose est la conséquence d'un manque d'oxygénation des tissus et organes internes. Elle est particulièrement présente sur la face, les lèvres, le cou et peut s'étendre aux extrémités comme les ongles. Elle sera d'autant plus prononcée que l'agonie se sera prolongée dans le temps.

- La spumeLa spume ou champignon de mousse est une substance blanchâtre ayant l'apparence de l'écume, visible au niveau des voies respiratoires (bouche et nez). Cette mousse s'est constituée par le mixage de l'eau inhalée par la victime de son vivant avec de l'air et du mucus* bronchique lors des mouvements respiratoires dans le liquide. Ce champignon mousseux apparaît 2 à 3 heures après le retrait du corps de l'eau est disparaît avec le début de la putréfaction. A l'air libre, la spume évolue vers un liquide brunâtre.C'est un phénomène intéressant qui tend à montrer une inondation des voies respiratoires du vivant de la personne et marque l'existence d'un œdème pulmonaire particulièrement important.

- Langue protuse**La langue est parfois retrouvée coincée entre les dents, avec présence d'une morsure. Cela peut être la conséquence de crises convulsives intervenues pendant la noyade.

- Oeil de poissonLes yeux ont un aspect enflés, exorbités. Les paupières peuvent être boursouflées.

- La peau ansérineLa peau peut être ansérine (du latin anser = oie). L'épiderme à un aspect chair de poule qui est provoqué par la rigidité des muscles fixés à la base des bulbes pileux.

- Macération de la peauL'épiderme du noyé en fonction du temps passé dans l'eau et de la température du milieu hydrique dans lequel il se trouve, évolue rapidement. La macération dans l'eau donne à la peau du front, aux mains et aux pieds s'ils ne sont pas protégés, un aspect blanchâtre et ridé. Avec le temps, s'opère tout d'abord un décollement cutané du derme suivit de son détachement complet comme un gant pour les mains, en chaussettes pour les pieds et le front entraînant les ongles, les poils et les cheveux.

 

 

Tous ces signes que nous venons d'évoquer ne sont malheureusement pas caractéristiques d'une mort par submersion vitale, ils témoignent pour certains d'un séjour plus ou moins long d'immersion d'un corps dans l'eau (peau ansérine, macération, œil de poisson) et ne constituent en rien une preuve positive de la noyade. De même, la cyanose qui est décrite comme une des caractéristiques de la submersion asphyxique, du « noyé bleu » doit être pris en considération avec prudence. La cyanose évoque une asphyxie aiguë accompagnée d'une agonie, certes présente lors de la noyade mais ne permet pas à elle seule de l'affirmer. La détresse respiratoire a très bien pu intervenir avant l'immersion du corps (strangulation, gaz toxique, fausse route ...). 

cyanose.jpg

                                                            Cyanose des ongles 

 

Depuis le début du XXème siècle, le signe externe se rapprochant le plus de la preuve positive de submersion vitale est la présence d'un volumineux « champignon de mousse » au niveau du nez et de la bouche. La littérature et les experts qualifient ce signe de « très évocateur de la noyade » lorsqu'il est constaté sur un cadavre immergé, sans toutefois en être spécifique. En effet, la spume peut être observée dans d'autres phénomènes comme les œdèmes pulmonaires aigus contractés à la suite de maladies cardiaques ou lors de crises d'épilepsies mais cela reste néanmoins, un élément d'orientation intéressant par rapport au contexte aquatique.

 

Le médecin légiste au cours de son examen de levée de corps sera attentif à toutes les lésions, traumatismes et agressions diverses que le corps pourra subir tout le temps de son immersion et de son trajet dans l'eau (charriage). Classiquement, le cadavre va rencontrer en fonction du lieu de précipitation (falaise, pont, écluse … ), de l'environnement agité ou non dans lequel il se trouve (mer, marais, bateaux, rochers … ), de la faune aquatique et (ou) terrestre (crabes, brochets, rats … ) des obstacles, des charognards qui ajoutés au phénomène de putréfaction, vont laisser sur le corps des blessures que le praticien va devoir tenter d'expliquer.

Ces lésions peuvent être bénignes et peu nombreuses mais être aussi très traumatisantes pour le corps, avec des fractures et des amputations. Sur les lieux de la découverte, et toujours en fonction de l'état de putréfaction, il ne sera pas toujours facile pour le médecin légiste de différencier une lésion ante-mortem, d'une lésion post-mortem. Néanmoins, le déplacement du médecin légiste sur les lieux de la découverte reste essentiel à l'enquête en raison de la dégradation très rapide d'un corps hors de l'eau. A l'autopsie, certaines lésions ou traces ne seront déjà plus lisibles ce qui compliquera encore le travail d'interprétation des blessures.


* Mucus : Substance fluide ou légèrement solide, de consistance visqueuse, d'aspect translucide sécrétée par les glandes muqueuses. Le rôle du mucus est de protéger des muqueuses recouvertes par lui (bronche, utérus, intestin …) - Vulgaris-médical.com

** Protruse : Se dit d'un organe qui semble avoir été poussé en avant

 


Partager cet article

Repost 0
Published by noyade-criminalistique - dans MEDECINE LEGALE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : NOYADE - CRIMINALISTIQUE & PREVENTION
  • : Dans le cadre d'un Master en criminalistique, j'ai rédigé un mémoire sur le thème de la noyade et de son diagnostic médico-légal. Ce petit blog sans prétention et une manière pour moi de vous faire partager mon travail dans ce domaine, afin qu'il puisse continuer à vivre et exister à l'issue de la soutenance.
  • Contact

Archives

Sites À Visiter