Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 février 2012 7 12 /02 /février /2012 14:00

La noyade subsista en Europe comme mode d'exécution jusqu'à la fin du XVIIIème siècle. Elle fut supprimée en Angleterre en 1623, en Suisse en 1652, en Autriche en 1776, mais c'est chez nous en France, à Nantes pendant la révolution française, qu'elle connut son apogée en atteignant le point culminant de la cruauté humaine.

 

La fin de l'année 1793 voit la jeune république française dans une situation très préoccupante. Elle est en guerre contre ses puissants ennemis qui sont l'Autriche et la Prusse, la disette menace les villes et les campagnes et l'insécurité règne sur les routes. Mais la Convention est plus particulièrement soucieuse de l'insurrection royaliste des Chouans en Vendée qui gagne du terrain dans le grand Ouest. Afin de remettre de l'ordre dans cette région, la Convention mandate un jeune député de 37 ans Jean-Baptiste CARRIER avec comme mission de se rendre à Nantes pour faire cesser les révoltes vendéennes par tous les moyens, même les plus extrêmes.

 

Très rapidement, le jeune député procède à des milliers d'arrestations, de familles entières, de vendéens, d'hommes d'églises, suspects de conspirer contre la république. Bientôt les prisons sont bondées mais la ville de Nantes est toujours le théâtre de complots royalistes, de scènes de violences, d'attentats et surtout d'un manque de ravitaillement. Ne pouvant plus nourrir tous les prisonniers, Jean-Baptiste CARRIER décide d'accélérer la procédure judiciaire d'une manière expéditive. Il cherche alors une manière simple, économique et rapide d'exécuter les condamnés. La Loire qui traverse la ville de Nantes va donc être le théâtre de l'une des pires pages de la révolution française sous le régime dit de la Terreur.  

 

De novembre 1793 à Janvier 1794, environ 5000 personnes, hommes, femmes, enfants, prêtres seront entassés dans des embarcations qui seront coulées au milieu de la Loire. Tous ces gens mourront noyés dans ce que Carrier appellera la « Baignoire Nationale ».  

 

LES-NOYADES-DE-NANTES.jpg

Gravure de Duplessis-Bertaux / http://www.diagnopsy.com/Revolution/Rev_061.htm

 

En Février 1794, Carrier est rappelé devant la Convention afin de s'expliquer sur ses méthodes trop extrêmes au goût des parlementaires. Il est finalement jugé et reconnu coupable de cruauté excessive par le tribunal révolutionnaire de Nantes. Il est condamné à mort et périra non pas par l'eau mais par la lame de la guillotine.  

 

Mots clés : Noyade ; Nantes ; Carrier ; Révolution

Partager cet article

Repost 0
Published by noyade-criminalistique - dans LA NOYADE - HISTORIQUE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : NOYADE - CRIMINALISTIQUE & PREVENTION
  • : Dans le cadre d'un Master en criminalistique, j'ai rédigé un mémoire sur le thème de la noyade et de son diagnostic médico-légal. Ce petit blog sans prétention et une manière pour moi de vous faire partager mon travail dans ce domaine, afin qu'il puisse continuer à vivre et exister à l'issue de la soutenance.
  • Contact

Archives

Sites À Visiter