Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 février 2012 6 18 /02 /février /2012 17:48

La noyade est un moyen très utilisé pour mettre fin à ses jours. Elle est après la pendaison la forme de suicide la plus fréquemment réussie.

noyade

Une étude statistique datant d'avril 2001 publiée par le DRESS (direction de la recherche des études de l'évaluation et des statistiques) indique que la noyade avec 17% des suicides et tentatives est la troisième cause de décès chez les femmes après la pendaison et l'intoxication aux médicaments alors qu'elle représente moins de 5% chez l'homme. Cette étude montre également que tous les âges sont concernés mais qu'il existe une prédominance pour l'emploi de la noyade chez la femme de + 55 ans, avec 30% des suicides et tentatives.

Il est bien évident que le positionnement géographique à une influence sur la méthode employée et que la noyade est plus fréquente chez les résidents des régions côtières ou fluviales.

 

A la différence des hommes qui ont fréquemment recours à des moyens plus violents et destructeurs comme les armes à feu pour « en finir avec la vie », les femmes préfèrent partir de manière plus douce. L'eau est dans l'esprit de la désespérée une méthode non agressive physiquement, ou pour laquelle on n'a pas besoin de porter la main sur soi. C'est aussi un moyen pour une personne mal dans sa peau qui a le sentiment de ne pas être à sa place dans la société de disparaître totalement du monde des vivants en pensant que personne ne retrouvera son corps.

 

Il est important de prendre garde à la mise en scène qui peut accompagner l'acte suicidaire ainsi que l'association d'autres actes réalisés avant la précipitation dans l'eau. Certaines personnes avant de sauter vont user de stratagèmes pour s'attacher les mains, les pieds à l'aide de cordes, de menottes, d'adhésifs afin de s'assurer de la réussite de leur entreprise destructrice. D'autres vont se jeter d'un pont, d'une falaise, d'un ponton après avoir avalés des médicaments, s'être ouvert les veines ou tirés un projectile dans le thorax ou dans la tête.

 

La noyade étant un mode de suicide assez courant, la découverte d'un corps peut naturellement faire penser à un acte volontaire de mettre fin à sa vie. C'est pourquoi, en dehors de la levée de corps et lorsque la personne est identifiée, la partie enquête est fondamentale pour comprendre les motivations de la victime. Il est important de connaître sa vie, de rechercher une lettre d'adieu dans sa voiture, dans ses vêtements ou dans la maison, d'identifier auprès de sa famille, mais aussi des ses amis et collègues de travail tous les événements ou signes pouvant donner une explication à son geste. Était-elle dépressive ? A t-elle déjà fait l'objet de tentatives de suicide ? A t-elle des problèmes familiaux, d'argent, de travail, de santé ? Les questions ne manquent pas et seuls les actes d'enquêtes pourront y répondre.

 

Le troisième article de cette série abordera les noyades d'origine accidentelle. Je publierai ce billet lundi vers 18 heures.

 

Mots clés : Noyade ; Suicide 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : NOYADE - CRIMINALISTIQUE & PREVENTION
  • : Dans le cadre d'un Master en criminalistique, j'ai rédigé un mémoire sur le thème de la noyade et de son diagnostic médico-légal. Ce petit blog sans prétention et une manière pour moi de vous faire partager mon travail dans ce domaine, afin qu'il puisse continuer à vivre et exister à l'issue de la soutenance.
  • Contact

Archives

Sites À Visiter